Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash


Africa'Spi est une Association Loi 1901 créée le
16 décembre 2009. Notre équipe est constituée d’africains et de membres de différentes ONG françaises.

Nous pensons connaître les clés et les moyens pour inscrire désormais les fermes de spiruline africaine dans un véritable développement durable.

Compte tenu de nos professions, de notre engagement et de notre grande expérience de la spiruline et de l’Afrique, le projet Africa'Spi détient pour l’essentiel les compétences nécessaires pour la réussite des projets spiruline.

Notre association est ouverte à toute personne qui souhaite investir ou s’investir pour un véritable développement durable, dans une entreprise portée par un même partage de valeur humanitaire et équitable.

Ce sont sur ces nouvelles bases que seront créées les nouvelles fermes de spiruline.


CONTEXTE

Des centaines de projet spiruline en Afrique ont été conçus dans des cahiers.

Quelques dizaines seulement ont vu le jour.
La plupart des fermes de spiruline vivotent aujourd’hui, souvent sous perfusion d’euros.
Ce sont pour la plupart de petites installations. Quelques installations de plus grande envergure ont vu le jour, mais présentent toujours des problèmes de fonctionnement, de commercialisation, d’équilibre financier…

Le scénario est souvent le même : l’ONG du Nord confie au partenaire local une ferme dont celui-ci devient propriétaire et assure l’exploitation. L’ONG construit la ferme, forme le personnel et suit le projet à distance pendant quelques temps. Au bout de quelques mois ou quelques années, malgré des conditions climatiques souvent optimales, le projet se maintient difficilement ou périclite doucement.

Nous savons pour la plupart qui avons une expérience africaine, les raisons de ce piétinement.

Cette situation dure depuis vingt ans environ. Alors que dans le même temps, la Chine, ne bénéficiant pas des mêmes aides et enseignements, est devenue le premier producteur de spiruline au monde.


Comment sortir de cette impasse?

De l’autre côté de la Méditerranée, des producteurs français de spiruline se sont multipliés en 4 années (de 1 à plus de 50) et ont acquis un savoir-faire incontestable dans des conditions climatiques et économiques difficiles.

Ils ont su développer une clientèle importante et des circuits de distribution efficaces, ce malgré des prix de revient importants.
Ne pouvant travailler que cinq mois dans l’année, confrontés à la nécessité de s’agrandir pour dégager une marge suffisante, ils sont le plus souvent limités par les contraintes climatiques et par la complexité et le coût d’une main d’œuvre supplémentaire.

Et pourtant la demande en Europe pour une spiruline de qualité, artisanale, voire bio, est croissante.


Comment répondre au souci des producteurs français?
Une complémentarité Europe/Afrique est-elle envisageable ?

Enfin, beaucoup de personnes bénévoles et sensibles aux problèmes africains sont lassées de voir la plupart des projets péricliter et souhaitent mener des actions concrètes et durables.

Peut-on éviter les échecs à répétition du développement africain?
Le terme de co-développement peut-il enfin avoir un sens?

Autant d'enjeux auxquels le projet Africa'Spi compte apporter des réponses et sa contribution.